Kangourous

Une enquête récente démontre qu’une très forte majorité des 6/13 ans (94%) déclare aimer faire du sport.

Cette enquête révèle également que 55% des enfants choisissent eux-mêmes leur sport. Les filles
s’orientent plutôt vers des pratiques valorisant la concentration, la souplesse, l’élégance et la grâce ;
quant aux garçons,
ils préfèrent les activités où s’expriment la rapidité et les réflexes, la précision et l’habileté.

La Savate est un sport qui s’inscrit assurément comme la réponse adaptée à ces demandes.
Il convient donc de faire découvrir aux enfants de 6/13 ans les avantages de la Savate et nous pensons que l’opération  » SKIPPY « , telle que présentée ci-après répond parfaitement à cet objectif.

1. Le concept Skippy

2. La progression Skippy

3. La savate et Skippy – petit résumé destiné aux parents

4. La volonté fédérale

1. Le concept Skippy

Skippy : pourquoi ?

Il nous fallait un support de communication orienté vers la tranche d’âge des 6/13 ans. Nous avons pensé que Skippy et son image pourraient être le porte drapeau symbolique (l’animal fétiche) de notre projet.

Skippy : quelle symbolique ?

Un gentil petit animal boxeur.

Un nouveau copain.

Un compagnon de jeu.

Un leader à suivre.

Un partenaire à qui se mesurer

2. La progression Skippy

Une démarche pédagogique d’initiation comprenant trois niveaux de pratique :

Niveau 1 : 1er Skippy

Niveau 2 : 2ème Skippy

Niveau 3 : 3ème Skippy

Chaque niveau est caractérisé par l’initiation à dix valeurs techniques et morales qui peuvent se décliner pédagogiquement.

L’enseignant responsable valide à chaque séance les différentes capacités maîtrisées.

Lorsque le jeune a obtenu la validation des dix unités de chaque niveau, il peut prétendre à l’obtention du diplôme correspondant.

La progression accompagnée d’exemples de situations pédagogiques est proposée aux enseignants.

3. La savate et Skippy – petit résumé destiné aux parents

La Savate, sport de combat et d’auto-défense par excellence, a toujours fasciné les enfants et attisé les inquiétudes des parents.

Lorsqu’un enfant demande à pratiquer la Savate, plus connue par les grands-parents, les parents ne savent pas qu’elle n’est absolument pas dangereuse et serait même bénéfique à tous ses pratiquants tant sur le plan physique que psychologique.
En Europe, ils sont plus de 40 000 jeunes entres 6 et 13 ans à pratiquer ce sport, tant en club qu’à l’école ou en maison de quartier.

La manière d’apprendre et de s’entraîner est, bien entendu, adaptée à leur âge : pédagogie de la découverte, activités ludiques en majorité, opposition aménagée. Jusqu’aux examens techniques qui, pour sanctionner les progrès des enfants, ont fait appel au kangourou SKIPPY et à son fidèle ami Charlie.

Tout est retenu pour offrir le maximum de plaisir avec le minimum de risques.

Créés par des cadres techniques diplômés et des pédagogues, ces nouveaux grades comportent cinq niveaux et chacun correspond à un diplôme : le 1er, le 2ème et le 3ème SKIPPY.

Jusqu’alors, pour obtenir un grade technique, il fallait uniquement faire preuve d’habileté gestuelle. Maintenant, le champ des capacités se trouve élargi jusqu’à demander aux enfants des notions sur le fair-play, le respect de l’adversaire et du matériel, la ponctualité..

Ces diplômes SKIPPY s’adressent aux jeunes enfants de 6 à 13 ans et peuvent se faire valider à chaque séance d’initiation ou à chaque entraînement.

A la fin du cours, le professeur valide chaque case dont la compétence est acquise par l’enfant.

Lorsque toutes les cases sont remplies, l’enfant reçoit son diplôme !

Quelle joie pour ces jeunes tireurs de pouvoir montrer aux copains et aux parents le diplôme réussi !

4. La volonté fédérale

Proposer aux jeunes une méthode d’apprentissage moderne et attrayante où dès les premières séances, ils auront à résoudre des situations variées toujours en rapport avec leurs aptitudes.

Démontrer que la Savate, au même titre que les autres sports, est une activité éminemment éducative. Mais elle se distingue en ce qu’elle permet surtout de renforcer :

La confiance en soi

Le contrôle de ses émotions

Le respect des autres

Le respect des règles

Rassurer les parents en démontrant que la Savate est une pratique sans aucun risque.

Proposer aux initiateurs d’ouvrir une section  » enfants  » dans leur club